• Une équipe pluridisciplinaire au cœur du projet

    Les soignants de l'Institut Curie

    Pathologistes, infirmier-es, chirurgiennes, anesthésistes... se sont réunis pour:

    • Le recueil et le choix d’échantillons adaptés à la période d'apprentissage des chiens

    • L’analyse des résultats selon les critères de la recherche fondamentale

    • La mise en place d’une étude clinique pour valider la sensibilité du test

    • Le suivi et le développement du projet, et son extension du cancer du sein à tous les cancers

    La recherche scientifique

    Les chimistes de l’ESPCI et de Chimie Paris Tech ont partagé leurs travaux sur:

    • La méthode de détection des composés organiques volatiles (COVs) par chromatographie en phase gazeuse

    • La modélisation des résultats

    • Les échanges scientifiques entre cliniciens et experts cynophiles sur les COVs

    Les experts cynophiles

    Les malinois semblent particulièrement indiqués pour ce travail: leurs très bonnes capacités d’apprentissage et de concentration, ainsi que leur endurance, en font d'excellents collaborateurs.

    Chaque chien est formé entre ses 14 et 18 mois et peut travailler en moyenne jusqu’à ses 9 ans. L'apprentissage dure de 3 à 6 mois, de la mémorisation olfactive primaire des échantillons à un seuil très faible de détection des cellules infectées. (en savoir plus)

    La mobilisation de tout un collectif qui accompagne cette aventure

    Associations, anciens patients, bénévoles, bienfaiteurs attentifs, une grande équipe est désormais mobilisée avec son énergie et sa bonne humeur autour de ce projet, qui se veut aussi citoyen et participatif.

    Vous souhaitez nous rejoindre ?

    Animation de débats, communication, autres...

    Si vous voulez nous aider à gagner ensemble ce pari, contactez-nous !