• 21 février 2017 : KDOG annonce 100% de réussite dans la détection du cancer du sein à l'issue de 6 mois de tests

    Isabelle Fromantin, infirmière et docteur en sciences à l’Institut Curie, a présenté mardi 21 février 2017, avec le docteur Séverine Alran, devant l’Académie nationale de médecine, les premiers résultats scientifiques attestant de la fiabilité du projet KDOG lui accordant une dynamique positive pour l’avenir du programme. Le résultat des deux chiens détecteurs, Thor et Nykios, participant aux tests de détection des échantillons atteint 100% de réussite.

    Des résultats scientifiques attestant la fiabilité de KDOG

    Après six mois de dressage, KDOG délivre enfin les résultats de ces premiers tests, qui prouvent son efficacité.

     

    La phase de reconnaissance des échantillons est composée de deux « passages » du chien devant les échantillons disposés. Il faut entendre par cela deux exercices de reniflage des mêmes échantillons entrecoupés d’une pause. Lors du premier passage, sur 31 échantillons de sueur de patients analysés, 28 sont détectés positivement par les chiens, ce qui donne un résultat de 90,3% de réussite. On observe une évolution lors du deuxième passage des chiens, avec un taux de 100 % de réussite cette fois. Les chiens ont su intégralement distinguer les échantillons sains et ceux porteurs de marqueurs tumoraux.

     

    Cette première étape de validation du projet permet de consolider les objectifs du projet et lancer avec assurance l’étude clinique qui débutera en 2018 sur les mêmes principes observés durant cette phase de preuve.

    Une infirmière présente les résultats

    Elle a pu présenter les résultats et les perspectives de ce projet prometteur et innovant. Première infirmière française doctorante en sciences et ingénierie, elle est le fer de lance du projet Kdog.

     

    Isabelle Fromantin a rejoint l’Institut Curie en 1993 où elle a travaillé en service de pédiatrie et chirurgie ORL, avant de participer à la création de la 1ère unité mobile de Soins Palliatifs dans un Centre de Lutte Contre de Cancer en 1997. Elle est chercheuse associée à la Chaire Recherche Sciences Infirmières de l’Université Paris 13, Vice-Présidente de la Société Française et Francophone des Plaies et Cicatrisation jusqu’en 2017 et membre de plusieurs Comités Scientifiques.

    KDOG est un programme de recherche en matière de dépistage du cancer reposant sur l’odorat canin utilisant une méthode fiable, reproductible, non invasive et peu coûteuse qui offre une alternative à la mammographie en première intention. Kdog repose sur les travaux du Dr Isabelle Fromantin, infirmière à l’Institut Curie, sur les plaies et cicatrisation du cancer du sein. Les chiens, au cœur du processus de détection, sont formés par des experts cynophiles, qui les font travailler sur la mémorisation olfactive à un seuil très faible de détection des cellules infectées sur des échantillons de tumeurs puis sur des lingettes.